Quinzaine des Arts 2021 de Meaux : IMAGINAIRE(S)

Cette année, la Quinzaine des Arts met à nouveau à l’honneur les artistes

Olga Aleksandrova, Léa Bertin-Hugault, Christian Bousquet et Christophe Alzetto

dont les installations et performances artistiques vont explorer la question de l’imaginaire et les imaginaires, au sein d’une entreprise de création collective.

Quelle place, quelles formes, quels archétypes, quelle liberté, quel conditionnement, quelle fluidité, quelles connivences pour l’imaginaire aujourd’hui ? Son développement individuel à l’ère de la culture de masse, son partage au sein d’une société repliée, confinée mais connectée, son déploiement dans l’espace public contraint, ne coulent pas de source.

Dans l’intimité, dans la boîte crânienne des remparts du Jardin Bossuet, prolifère un ensemble de propositions artistiques étonnantes qui s’étalent, se cachent, se supposent, se rêvent, glissent, s’érigent ou dégoulinent, qui se jouxtent et se répondent.

Passages, labyrinthes, corridors et rideaux, surgissements de voix aux évocations sibyllines, bulles, cascades et gouttes de pluie suspendues, rendez-vous surréalistes pour refaire l’Histoire, musiques oniriques émergeant de nulle part, air du temps, air de fête et miroirs aux alouettes, bruissements improbables, cocons, chenilles géantes et papillons pléthoriques, chasse au trésor, tandis qu’au loin défilent les chèvres, que se déploie l’escabeau des décrocheurs de lune et que la moisson a commencé... les artistes de la Quinzaine de Meaux jouent des références de l’imaginaire individuel et collectif autant que de la mythologie artistique locale.

JARDIN SONORE / JEUX DE PISTE(S) / VISITE GUIDÉE

CHRISTOPHE ALZETTO

Artiste plasticien originaire de Meaux, Christophe Alzetto est peintre-collagiste, dessinateur, musicien, scénographe… il convoque dans ses installations les thèmes du réseau, de l’enchevêtrement et du labyrinthe, du parcours et du passage secret, de la segmentation de l’espace et de l’incertitude des lisières, de la multiplicité des interprétations…

À travers trois dispositifs, l’artiste explore le rapport ambigu qu’entretiennent les imaginaires intimes, partagés et collectifs, la relation de négociation équivoque entre Patrimoine, Histoire, Culture, Œuvre d’art et jeu d’enfant. Il veut aborder la question de l’imaginaire comme relevant de la liberté d’habiter, de projeter, de superposer, d’interpréter, de sortir des sentiers battus, de nommer et de renommer, de lire le monde à sa guise ou de le recréer.

Dans un parcours de références entremêlées générant un mystère ouvert, et par le recours à divers immatériels, il superpose dans chacune de ses propositions un “espace mental” à l’espace réel du jardin, qu’il tricote avec l’éphémère et le séculaire ramenés au même niveau prosaïque et magique, pour un voyage intime et ludique de réappropriation subversive.

Visite guidée sur réservation au 01 64 33 02 26 auprès de l’Office de Tourisme (dans la limite des places disponibles). Créneaux : le 16 mai de 16h à 17h puis les 19, 22, 26 et 29 mai de 14h à 15h. D’autres créneaux pourront éventuellement être proposés.

 
Lien vers le site de la Ville de Meaux
 

TEASING (Jardin sonore)

Les mots d'Olga
Captation, musique, mixage : Christophe Alzetto / Voix : Olga Aleksandrova